Prix littéraire Trillium : Les gagnants francophones 2020

Le 17 juin 2020, lors d’une cérémonie virtuelle, Ontario créatif divulguait les noms des lauréates et lauréats du Prix littéraire Trillium 2020.

Créé en 1987 par le gouvernement de l’Ontario, le prix Trillium vise à récompenser et à donner de la visibilité aux auteurs francophones et anglophones ontariens. L’obtention du prix littéraire est accompagnée d’une bourse de 20 000 $ remise à l’auteur, ainsi que d’un montant de 2 500 $ remis à la maison d’édition pour faire la promotion de l’œuvre.

Les auteurs francophones s’étant mérité les Prix littéraire Trillium 2020 sont Paul Ruban pour Crevaison en corbillard et Véronique Sylvain pour Premier quart.

Paul Ruban, Prix littéraire Trillium pour Crevaison en corbillard, Flammarion Québec

Né à Winnipeg, Paul Ruban s’installe à Toronto après plusieurs années à sillonner plusieurs continents. Scénariste et réalisateur pour la télévision francophone, il publie aussi plusieurs poèmes et nouvelles dans les revues L’Artichaut, Mœbius, XYZ et Zinc.

En 2019, il publie son premier recueil chez Flammarion QuébecCrevaison en corbillard. Rassemblant 30 nouvelles abordant des thèmes variés, ses textes sont empreints d’humour noir frisant parfois l’absurde et la détresse et illustrant à merveille la bonté autant que la malice de la nature humaine.

L’œuvre de Paul Ruban était en compétition avec d’autres œuvres de la littérature francophone ontarienne, tels que Moi, Sam. Elle, Janis de Jean Boisjoli, AmericanDream.ca de Claude Guilmain et Mon père, Boudarel et moi de Aristote Kavungu.

Retrouvez Crevaison en corbillard dans le catalogue
de la Bibliothèque des Amériques. 

Véronique Sylvain, Prix poésie Trillium pour Premier quart, Prise de parole

Originaire du Nord de l’Ontario, Véronique Sylvain habite à Ottawa, où elle a complété une maîtrise portant sur les représentations du Nord dans la poésie franco-ontarienne. Ses poèmes ont paru dans les revues À ciel ouvert et Ancrages, ainsi que dans le recueil collectif Poèmes de la résistance  Véronique se consacre à différents projets artistiques, dont l’écriture de chansons, et occupe le poste de responsable de la promotion et des communications aux Éditions David.

Dans Premier quart publié aux Éditions Prise de parole en 2019, la poétesse revisite le Nord, lieu de sa naissance, à travers le voyage et les souvenirs. Au long de son parcours, elle tentera de comprendre les drames et réalités à l’œuvre dans le rude climat nordique. Elle sera ainsi ramenée à ses propres combats, à la solitude, à la tristesse, à l’angoisse, et à l’hiver qui invite à l’introspection. La nature et l’écriture lui permettront d’inscrire sa quête dans un vaste héritage familial et littéraire.

Véronique Sylvain remporte ainsi son premier prix Trillium, devant Daniel Groleau Ladry et Fragments de ciels, finaliste du prix poésie à ses côtés.



Retrouvez Premier quart dans le catalogue
de la Bibliothèque des Amériques. 

Découvrez les finalistes du Prix Trilium 2020

La Bibliothèque des Amériques vous invite à découvrir les imaginaires des auteurs francophones de l’Ontario. Bonne lecture !