Absolument conscience

Poésie et ironie chez Loranger, Saint-Denys Garneau, Giguère et Brault

Absolument conscience

Cet ouvrage mesure la portée de l’ironie dans les poèmes de Jean-Aubert Loranger, Hector de Saint-Denys Garneau, Roland Giguère et Jacques Brault. Définie à partir du romantisme allemand et de ses diverses médiations, leur ironie s’attache au rêve d’une poésie qui soit absolument conscience. Elle révèle une expérience de soi, du monde et de la poésie qui fait place à la distance et donne ainsi du jeu à l’intelligence, tour à tour rieuse, analytique, fantasque, corrective, transformatrice. De Loranger à Brault, l’écriture montre qu’une telle distance, plus radicale qu’un simple retrait, donne lieu à une véritable aventure intérieure. C’est cette aventure que Thomas Mainguy retrace et donne à voir.