La misère des niches

Musique et numérique, alerte sur les enjeux d’une mutation

La misère des niches

« Chroniqueur de musique depuis 35 ans, je n’ai jamais observé un problème d’une telle ampleur. J’ai donc entrepris l’écriture de cet essai, sorte de reportage mammouth sur la détérioration dramatique des conditions imposées aux musiciens à l’aube de l’ère numérique. Les artistes évoluent désormais dans un écosystème dominé par les nouveaux monopoles de l’internet. Depuis le début des années 1990, cette “misère des niches” se retrouve dans toutes les communautés musicales, à l’exception d’une poignée de superstars multimillionnaires et de quelques heureux élus des institutions. Cette détérioration s’étend bien au-delà de la musique ; les arts en général, l’information, les sciences, l’éducation sont tous fragilisés et menacés. » A. BRUNET

Paradoxe entre l’abondance pour le consommateur et ses choix de plus en plus restreints ; mépris de la propriété intellectuelle, donc incapacité d’assurer un revenu décent aux créateurs ; modèle d’affaires ne servant que les monopoles (70 % à 85 % des revenus publicitaires engrangés par Google, YouTube, Facebook, Netflix…) ; « indifférence » politico-juridique, car les gouvernements ne semblent pas vouloir remédier à cette situation. Autant de « misères » sur lesquelles Alain Brunet nous alerte, car les lois du marché ne pourront « naturellement » assainir l’environnement numérique tel qu’il se présente aujourd’hui.

Table des matières

Table des matières
Couverture 1
Introduction 8
1- Misère de la grande mutation 14
Médias sociaux 18
Mashup et autres remixages de contenus 22
Le far web 28
Mutation du droit d’auteur 31
2- Misère de la Longue Traîne 40
Confusion 48
Fragilisation 56
3- Misère de la « disruption » 62
L’innovation disruptive au service des gestionnaires et leaders d’entreprise 64
Le concept d’un publicitaire 69
4- Misère des victimes de la mondialisation 78
Pensée libertarienne et innovation disruptive 87
La neutralité du net menacée sur la planète internet 95
5- Misère de l’ère post-factuelle 102
6- Misère du modèle d’affaires 116
Alphabet, Google 122
Facebook 124
Amazon  125
Apple  127
Microsoft 129
Propriétés de Google : YouTube et Google Play Music  130
Propriété de Amazon, Amazon Music, Amazon Prime  132
Propriété d’Apple, Apple Music  132
Spotify 133
Deezer 138
SoundCloud 138
Bandcamp 139
Tidal  140
Stingray Musique 142
7- Misère de la rémunération 152
Mort annoncée du support physique 155
Mutation de la propriété intellectuelle 160
Revenus des artistes : à la baisse depuis… deux décennies ! 167
À la source du déclin : l’écoute en continu… déficitaire 171
Redevances homologuées 175
Autres facteurs que les redevances ? 184
8- Misère de la production indépendante 190
Production indépendante dans la zone médiane… 190
Le sort des petits labels et des producteurs 196
En somme, misère de la production indépendante… et de la rémunération 200
9- Misère de la consommation 202
Disruption musicale 207
Mutation des pratiques et des goûts 209
10- Misère de l’éclectisme et de la qualité 216
Infinité de propositions… 217
Tendances générales… 222
Misère de la critique spécialisée 227
Algorithmes de référencement, « chambre d’écho » et déficit d’attention 238
Dans la galaxie des métadonnées 239
11- Misère de la mobilisation 250
S’agit-il vraiment d’une fatalité ? 254
Ce rapport de force ne peut être éternel 263
Par quoi commencer ? 268
Autres sources 272
Table des matières 278