Un Québec pays

Une longue histoire de proximité et d’éloignement caractérise la relation entre les femmes et le mouvement indépendantiste québécois. Mais qu’en est-il aujourd’hui de l’indépendance comme projet politique pour les femmes? Comme projet féministe? Les auteures réunies dans cet ouvrage par le Réseau des citoyennes pour l’indépendance (le RéCI, comité des OUI Québec) croient, pour leur part, que l’édification d’un Québec-pays offre une dynamique exceptionnelle pour la mobilisation citoyenne des femmes et l’avancement de leurs droits. Elles ouvrent de nombreuses perspectives de réflexion sur la question.

Elles exposent, entre autres, les obstacles posés par le fédéralisme canadien de même que les raisons pour lesquelles l’indépendance avantagera les Québécoises dans de nombreux domaines: droit du travail, équité salariale, culture (dont la langue), politiques de l’emploi et assurance-chômage, revenus de retraite, services de garde, développement régional, immigration, écologie ainsi que participation politique partisane ou citoyenne. De la diversité de points de vue exprimés, ressort l’affirmation de la nécessité de l’indépendance pour un progrès significatif vers l’égalité de fait. Même si cette indépendance ne pourra régler toutes les questions débattues dans les mouvements féministes, elle se présente dans cet ouvrage comme une voie porteuse de libération et de solidarité.

Avec les voix de Claire Aubin, Josée Boileau, Claire Bolduc, Claudette Carbonneau, Francine Descarries, Nicole de Sève, Ginette Drouin, Micheline Dumont, Lorraine Guay, Brigitte Haentjens, Élaine Hémond, Amélie Lafortune-Lauzon, Aurélie Lanctôt, Marie Leclerc, Sylvie Morel, Ruth Rose, Carmen Sabag Vaillancourt, Farida Sam, Erika Soucy, Marjorie Villefranche, Andrée Yanacopoulo et Alejandra Zaga Mendez. Annie O’Bomsawin-Bégin et Viviane Michel abordent, quant à elles, les rapports de nation à nation dans le contexte de la démarche d’indépendance du Québec.