À vie

Exercice de mémoire et d’imagination, À vie explore notre relation au passé et les fantasmes qui habitent les époques révolues, souvent idéalisées. Pierre Ouellet plonge ici ses personnages dans l’emportement des mots, et tisse un récit vertigineux qui témoigne du long et sinueux apprentissage de la vie. Après Portrait de dos(l’Hexagone, 2013) et Dans le temps (Druide, 2016), l’auteur propose, avec ce roman, la conclusion du cycle de La grande enfance.

/// Résumé :

Une vieille goélette rafistolée, comme les souvenirs d’un lointain passé, sert de décor aux nouvelles aventures de Jean Lhomme, de Faye Rose et d’un narrateur anonyme. Ce vaisseau fantôme, à la fois nef des fous et chasse-galerie, sera pour les héros le théâtre d’explorations au coeur de l’espace et du temps des rêves qu’incarna le monde des années 1960 et 1970 où ils ont vécu leur prime jeunesse.
De l’île d’Orléans à l’estuaire du Saint-Laurent, en passant par la côte est américaine jusqu’aux Caraïbes, les protagonistes termineront leur long voyage au Nicaragua, où ils réaliseront leur rêve de révolution auprès de sandinistes. S’ensuivra une très profonde désillusion, qui n’effacera toutefois pas leur soif d’espérance, nourrie par la puissance magique de leur imagination. Ils inventent leur monde bien plus qu’ils n’y vivent ; ils dessinent leur vie au fur et à mesure bien plus qu’ils ne suivent un destin tout tracé. Ils découvrent leur histoire comme une légende, où ils apprennent à se transfigurer.
L’auteur

/// L’auteur :

Pierre Ouellet est poète, romancier, essayiste. Écrivain «hors genre», il est l’auteur d’une quarantaine de livres, pour lesquels il a notamment reçu le Prix littéraire du Gouverneur général dans la catégorie essai à deux reprises, pour À force de voir. Histoire de regards, paru en 2005, et pour Hors-temps. Poétique de la posthistoire, publié en 2008, le Prix Spirale Eva-Le-Grand pour Où suis-je. Paroles des égarés, publié en 2010, le Grand Prix Québecor du Festival international de la poésie pour Dépositions, paru en 2007, et le prix Ringuet pour Légende dorée, paru en 1997. Le gouvernement du Québec lui a décerné en 2015 le prix Athanase-David pour l’ensemble de son œuvre.