Les tiens

Tout se déroule autour d’une rivière. Le roman Les tiens est constitué d’un ensemble de courts récits, emboités les uns aux autres, chargés d'histoire et de silence. Une manière brisée de retracer la vie du peuple nomade.

Si Naomi fontaine racontait la réserve dans sa propre perspective amérindienne, contemporaine et éclatée, ici la vision vient d’un regard moins ancré, mais tout aussi profond. Des voyages, des rencontres au hasard de la route et des heures passées à fouiller les silences de l'Histoire.

Des liens qui se nouent, se dénouent et le souvenir vivace de Malian.
A travers ces éléments épars, l'écriture vient tracer un chemin. La rivière.

C’est une lignée de femmes qui offrent leurs voix : Guidée par Malian, bientôt quelques silhouettes surgiront du brouillard. C’est dans ce clair-obscur que l’histoire se fait et se défait. Une histoire de peuple nomade, sédentarisé, puis jeté en marge de tout.

Malian, et toutes ces femmes, expriment le double jeu. Ce désir de révolte et de soumission et la difficulté à vivre « dans le monde des Blancs ».

Compléments