Mon père, la nuit

L’enfance. L’âge rêvé ? Le recueil de nouvelles de Lori Saint-Martin lève le voile sur l’infortune d’enfants qui, depuis belle lurette, ne se racontent plus l’histoire du Petit Chaperon rouge parce que c’est eux que, nuit après nuit, le loup dévore petit à petit. Elle nous montre que l’enfance peut être blessée, victime, oppressée, impuissante et à la merci d’une société étriquée. Enfants d’immigrants, de familles monoparentales à la pauvreté tentaculaire, violence, manipulation, inceste...