La bonne de Chagall

En 1994, le milieu des arts est secoué par ce qui deviendra bientôt « l’affaire Chagall », soit le vol d’une centaine de gouaches et de lithographies du maître.
Cette histoire fascinante commence lorsqu’Irène Menskoï, une modeste bonne débarquée à Paris dans l’espoir d’une vie meilleure, entre au service des Chagall et gagne peu à peu leur confiance quand elle s’installe avec eux dans leur villa, à Vence, où l’artiste finira ses jours.
Profitant de son accès privilégié aux studios de Chagall, Irène tombe dans le piège d’un marchand de tableaux véreux, qui lui fait miroiter la possibilité d’être riche et libérée d’un mari abusif. Séduite, et prise dans le dédale inextricable de cette escroquerie, elle suivra son incroyable destin, dont la réalité dépasse la fiction…
Dans ce roman captivant, qui tient à la fois de la biographie et du thriller, Karen Olsen fait revivre une des plus surprenantes affaires de recels de tableaux du 20e siècle.