L'étranger dans la montagne

Nombreux sont les aventuriers dans l’œuvre de Roland Bourneuf, grand voyageur aussi passionné de paysages que de constructions humaines. Il invente, ou réinvente, l’odyssée d’hommes qui n’ont jamais peur de se mesurer à l’immensité de la terre, moine, poète, peintre ou pèlerin en quête du paradis, d’amour, de liberté ou d’absolu. Si ces rêveurs solitaires se nourrissent d’horizon ou s’égarent dans leurs labyrinthes, les femmes s’enracinent et cultivent leur jardin. Gardiennes des lieux et de la mémoire, elles sont loyales, séduisantes, pudiques, volontaires ou furtivement dévouées, telle cette bénévole œuvrant auprès des rescapés des camps nazis.
Équilibrant maturité des personnages et subtile beauté de la prose, l’auteur interroge sans répit le mystère du monde visible et crée des panoramas qui rendent tangibles des parcours de vie. La lecture de L’étranger dans la montagne nous propose une fascinante traversée dans le regard de l’écrivain-marcheur.