La mort de mignonne et autres histoires

Douze histoires entre brutalité et candeur, volupté et désillusion, douze éclaircies
qui se fraient un chemin jusqu’à nos sens, réveillés par la prose charnelle et musicale – déjà étonnamment mature – d’une jeune écrivaine qui signera plus tard Griffintown (Prix France-Québec).

« Les recueils de nouvelles ont rarement le même pouvoir d’attraction que les romans, de nos jours, mais ils ont ce charme qui parle beaucoup aux mélomanes comme
Marie Hélène et moi : celui de fonctionner comme des albums. Un grand recueil de nouvelles est comme une bonne playlist, dont on peut isoler les morceaux et les jouer dans le désordre, mais aussi en admirer la séquence et la laisser agir sur
nous au fil du temps. »

Extrait de la préface