Passionnément givrée

Ma vie est une tragédie grecque. Rien de moins. Vous pensez que j'exagère? Eh bien, lisez ce qui suit !

J'ai vingt-six ans et je suis encore aux études. Etudes financées par ma mère, qui ne se gêne pas pour me le rappeler. Pour ajouter à mon stress, je n'ai toujours pas la plus petite idée de ce que je vais faire de ma vie. Professionnelle ou autre. Je vis au Québec depuis un an (ah! c'est vrai, vous l'ignorez : je suis Française). L'homme que j'aime me fuit. Je fuis l'homme que j'aime. Et les conquêtes de mon colocataire défilent sans cesse dans notre appartement, si bien que parfois, j'ai l'impression que vivre dans une gare serait plus reposant.

Vous n'êtes toujours pas convaincu? Je continue.

J'ai des rêves plein la tête, surtout celui d'écrire, au grand désespoir de ma mère. Parlant du loup. J'ai une mère chirurgienne, exigeante, exaspérante, contrôlante (et tous les synonymes du genre, mais je l'adore). Quant à mon cerveau, je songe depuis un certain temps à m'en débarrasser, l'actuel ne me donnant pas du tout satisfaction. Non seulement il m'encourage à faire des choses dont je ne suis pas très fière, mais en plus, il prend un malin plaisir à me bombarder de milliards de questions qui, comme vous l'imaginez, restent sans réponse.

Maintenant, osez me dire que ma vie n'a rien d'une tragédie!

Avec passion et détermination (pour ne pas dire obstination) ainsi qu'une légère tendance à l'obsession, Isa essaie de trouver sa place dans la vie qu'elle se construit au Québec. Passionnément givrée se veut un portrait à la fois pétillant et acidulé des relations hommes-femmes d'aujourd'hui, de la vie au Québec en tant qu'expatriée, ainsi qu'une réflexion délicieusement tourmentée sur comment concilier l'âge adulte et la poursuite de ses rêves.