Le Plan

Bien en sécurité dans son appartement de la rue Cartier, à Québec, un homme rédige des listes de manière compulsive; il se tient prêt. Guerre mondiale, bactériologique, civile : il possède un plan pour chacune de ces éventualités – elles surviendront, il n’y a rien de plus certain. Il prévoit tout, jusqu’à l’extrême. Surtout ne pas parler; personne n’est digne de confiance lorsque l’on a quelque chose à cacher.
Le Plan accompagne ce personnage qui n’a qu’une seule envie : vivre selon ses propres règles, avec ses propres peurs, à une époque où le « social » prend de plus en plus de place.
Ce roman, drôle et terrible à la fois, pose de multiples questions sur la différence et la folie, sur notre rapport au monde et nos anxiétés quotidiennes, qu’elles soient en lien avec notre identité ou les repas congelés que l’on avale.