Grande Mort de mononc' Morbide (La)

Grande Mort de mononc' Morbide (La)

Une soif de création, voilà ce qui a toujours caractérisé Élise Lépine. Pourtant, à vingt-quatre ans, après une rupture amoureuse, la fin du groupe musical auquel elle venait de se joindre et la découverte des lubies de sa tante Mélisande quant au retour du « Rôdeur », l’ancestral ennemi de la famille Malenfant, c’est plutôt le désespoir qui décolore les pensées de la jeune femme. Mais Bernadette, une organisatrice d’événements, change soudain la donne quand elle demande à Élise de participer à la conception d’une fête privée commandée par un richissime client.
Si le projet monopolise sa créativité, Élise n’en demeure pas moins préoccupée par les propos de sa tante. Elle va donc consulter Edgar, son vieil oncle irascible. Il s’avère cependant que le comédien à la retraite a de la compagnie : un jeune colocataire, Steve, un amateur de comics qui a reconnu en Edgar Malenfant le « mononc’ Morbide » de son émission de jeunesse favorite.
Les propos surprenants d’Edgar sur les superstitions familiales et le comportement étrange de Steve, qui semble vouloir attenter à la vie de son oncle, ne font rien pour calmer les angoisses d’Élise. Mais sa machine à créer s’est de nouveau emballée et voilà qu’elle décide d’accorder une place de choix à mononc’ Morbide dans le déroulement de la fête qu’elle prépare, au risque de heurter les goûts de Pierre Daigle, son très riche, très capricieux et très énigmatique client…