Relations. No. 781, Novembre-Décembre 2015

Les attentats de Paris et celui commis au Parlement d’Ottawa l’an dernier ont lancé un nouvel épisode d’une « guerre au terrorisme » sans fin. Plus que jamais la crainte d’un ennemi de l’intérieur et l’idée d’une incompatibilité civilisationnelle entre l’islam et l’Occident s’en trouvent exacerbées. Dans ce contexte, djihadistes et intégristes du marché ne se reflètent-ils pas l’un l’autre, comme les deux faces d’une même logique destructrice? Le terreau civilisationnel des sociétés – notamment celui de l’islam – n’est-il pas riche de ressources indiquant des voies de sorties de cette impasse? Imprimé avant les attentats du 13 novembre 2015 à Paris, ce dossier offre des clés pour penser ces événements tragiques et les questions de fond qu'ils soulèvent. Ailleurs dans la revue, le carnet de Bernard Émond, la chronique poétique de Natasha Kanapé-Fontaine et, en marge de la COP21, un débat sur l’utilité des grandes conférences climatiques.