Lucien Bouchard Le pragmatisme politique

Lucien Bouchard  Le pragmatisme politique

La relation qu’a entretenue Lucien Bouchard avec la politique semble être éminemment complexe. Pour preuve, plusieurs font mention de ses adhésions à différents partis politiques aux idéologies radicalement opposées et de la mise en place de politiques publiques qui ont soufflé sur les braises à la fois de la social-démocratie et du néo-libéralisme alors qu’il était premier ministre du Québec.

Toutefois, cette ambivalence n’est qu’apparente. L’action politique de Lucien Bouchard trouve toute sa cohérence lorsqu’elle est pensée sous l’angle du pragmatisme. Contrairement à ce que l’on pourrait croire, ce pragmatisme ne doit pas être confondu avec électoralisme, populisme et manque de vision politique. Il s’agit plutôt d’une manière de penser l’action politique en fonction d’un objectif supérieur, à savoir la défense des intérêts du Québec.

À la lumière de ce critère qui a toujours été au cœur de l’engagement politique de Lucien Bouchard depuis ses années à la Faculté de droit de l’Université Laval, il est possible de saisir toute la richesse et la cohérence de sa vision du bien commun.