L'été de la compassion

Saint-Vallier-de-Bellechasse, été 1948. Une grande amitié se noue entre Béatrice, une fillette canadienne-française de douze ans, et David, un Juif de vingt-deux ans qui a échappé de peu à la folie meurtrière de l’Allemagne hitlérienne. Alors que la fatalité s’abat sur lui, la fillette est persuadée que son écoute et son immense compassion pour son ami aideront celui-ci à se délester d’un passé écrasant. David veut aussi le croire, impressionné qu’il est par la liberté et la combativité de la jeune rebelle. Le dénouement du roman démontre aussi bien la réussite que la faillite de leur relation.