Le gouverneur des dés

Dorsival réalisait qu’un des trois grains avait été escamoté. Il lui fallait trouver le dé lesté de plomb et l’échanger. Vite! Mais tous, maintenant, surveillaient ses manches, ses bras, ses mains. Car tous savaient que les commandeurs des dés étaient de prodigieux tricheurs. Il n’y avait dans leurs yeux aucune once d’amicalité. Ceux-là mêmes qui à l’instant raillaient Rosalien se rappelaient, maintenant que le vent avait tourné, que Chérubin n’était pas un nègre d’ici. À force de palper les dés du bout des doigts, il découvrit le grain pesant.
– Tonnerre de sort! pensa-t-il.

Dans la Martinique des années cinquante, Rosalien est un major, respecté de tous. Il a bâti sa fortune dans les tripots et en pariant sur les combats de coqs. Mais rien n’est immuable et Rosalien l'apprend à ses dépens. Raphaël Confiant nous offre la chronique picaresque d’une société que vient ébranler la modernité.