A la rencontre des régionalismes artistiques et littéraires

A la rencontre des régionalismes artistiques et littéraires

Une équipe de chercheurs regroupés autour des professeurs David Karel, historien de l’art, et Aurélien Boivin, historien de la littérature, s’est réunie à l’intérieur du volet " Penser l’histoire de la culture québécoise " que poursuit le Centre de recherche interuniversitaire sur la littérature et la culture québécoises (CRILCQ) pour préparer une histoire des régionalismes artistiques et littéraires en regard de l’illustration. Les textes qu’ils proposent s’intéressent les uns aux rapports entre le régionalisme et le modernisme au Québec, d’autres aux liens entre régionalismes de langue française et de langue anglaise, d’autres encore au régionalisme en tant que phénomène social. Leurs recherches s’inscrivent dans un vaste mouvement né dans les années 1990, tant en France qu’aux États-Unis, destinéà redonner au régionalisme ses lettres de noblesse. Ces travaux ont permis de reconnaître au phénomène du régionalisme, particulièrement celui du Canada français, une complexité historique et idéologique qui tranche avec la vision simpliste et souvent caricaturale dont l’accablent parfois certains partisans du modernisme.