Lait à mère

interrompu par « L’été et février »

Lait à mère

« Lait à mère » présente une auto-interrogation poétique sur la situation linguistique et culturelle en Louisiane. Le Cadien Cheramie aborde la question de l’identification à sa culture par le biais des relations homme-femme, tant fils-mère que mari-épouse. Âgé de moins de 40 ans, il a d’abord vécu l’américanisation avant de choisir consciemment la refrancisation. Sa sensibilité et ses préoccupations font écho à celles des francophones d’Amérique et d’ailleurs, lovés en silence au creux d’alcôves éloignées.