Le Québec et l'Irlande

Culture, histoire, identité

Le Québec et l'Irlande

Le Québec et l'Irlande ont beaucoup en commun. La quête politique pour se sortir de l'Empire britannique, un catholicisme longtemps omniprésent et la lutte pour préserver la langue nationale sont autant d'éléments qui en font des sociétés comparables. De plus, les Irlandais font partie du paysage démographique du Québec depuis deux cents ans. Jusqu'au début des années 1900, ils y étaient plus nombreux que les Anglais, les Écossais ou tout autre groupe ethnoculturel, exception faite des Canadiens français. Majoritairement catholiques, ils ont profondément influencé la société: non seulement les traces de cette présence irlandaise sont palpables dans l'histoire, mais on peut encore les remarquer dans la culture, qu'elle soit musicale, littéraire, cinématographique, religieuse ou politique.
Les auteurs nous apprennent, entre autres, que la Société Saint-Patrick de Montréal a été fondée par des Irlandais protestants en 1834 pour contrer les aspirations des Patriotes, alors que d'autres Irlandais, tel Daniel Tracey, les appuyaient. L'Irlande et les Irlandais ont continué de marquer la société après 1960, en alimentant les productions des géants du monde cinématographique et littéraire québécois que sont André Forcier, Gilles Carle, Victor-Lévy Beaulieu et Jacques Ferron. Ce livre est donc une occasion unique de redécouvrir l'empreinte que l'Irlande et les Irlandais ont laissée au Québec ainsi que les liens qui unissent les deux nations.
Linda Cardinal, professeure à l'École d'études politiques, est titulaire de la Chaire de recherche sur la francophonie et les politiques publiques de l'Université d'Ottawa.
Ses travaux portent sur les politiques linguistiques, les minorités linguistiques ainsi que la citoyenneté et l'identité au Québec et au Canada. De 2002 à 2004, elle a été titulaire de la Chaire Craig Dobbin en études canadiennes à l'Université de Dublin (UCD).
Attaché politique, conférencier et chargé de cours, Simon Jolivet détient un doctorat en histoire. Son ouvrage Le vert et le bleu (PUM, 2011) a reçu de nombreux prix, dont le Prix de l'Assemblée nationale décerné par l'Institut d'histoire de l'Amérique française pour la qualité, l'originalité et la rigueur de la recherche historique.
Isabelle Matte détient un doctorat en anthropologie de l'Université Laval.
Elle s'intéresse aux rapports entre modernité et religion. Elle a aussi travaillé et publié sur la chanson québécoise, les scandales sexuels du clergé en Irlande, la Vierge Marie et sur le boom économique irlandais du Celtic Tiger. Elle est présentement stagiaire postdoctorale au Centre interdisciplinaire de recherche sur la citoyenneté et les minorités (CIRCEM) de l'Université d'Ottawa.

Table des matières

Table des matières
Le Québec et l'Irlande 1
Introduction • Les études irlando-québécoises, un nouvel objet d'étude? (Linda Cardinal, Simon Jolivet et Isabelle Matte) 7
PREMIÈRE PARTIE • Les crises et les accommodements 19
Les Irlandais et les Chevaliers du travail à Montréal, 1882-1890 (Peter Bischoff, Université d’Ottawa) 21
Introduction 21
L’arrivée des Chevaliers du travail à Montréal 25
La propagation des Chevaliers du travail 28
Un mouvement qui dérange 36
Et puis après ? 45
Conclusion 48
Les relations des Irlandais et des Canadiens français à l’aune des archives vaticanes (Matteo Sanfilippo, Università di Viterbo) 50
Introduction 50
Le XIXe siècle 52
La délégation apostolique à Ottawa 57
Diocèses, paroisses et écoles entre Irlandais et Canadiens français 60
Michael Francis Fallon 66
L’entre-deux-guerres 75
Conclusion 80
Nationalisme, langue et éducation : les relations entre Irlandais catholiques et Canadiens français du Québec et de l’Ontario aux XIXe et XXe siècles (Linda Cardinal et Simon Jolivet, Université d’Ottawa) 84
Le nationalisme des Irlandais catholiques du Québec et de l’Ontario 88
La langue 100
La crise des écoles bilingues en Ontario 104
Conclusion 115
L’Irlande du Nord et le Québec dans les années 1960 : deux sociétés à la croisée des chemins (André Poulin, Université de Sherbrooke) 118
Le Québec et l’Irlande du Nord : la comparaison 120
Les similitudes 124
Les différences 131
Nouvelles perspectives 139
DEUXIÈME PARTIE • Imaginaire et représentations 141
La revanche de Némésis : l’Irlande comme refuge dans Je me souviens d’André Forcier (Isabelle Matte, Université Laval) 143
Introduction 143
Je me souviens ou la Grande Noirceur revisitée 144
L’Irlande dans les œuvres littéraires et cinématographiques québécoises 149
Analyse d’une œuvre identitaire 151
Un héros irlandais 156
La revanche de Némésis 158
Conclusion – Un espace d’interculturalité irlando-québécois 162
Introduction 166
Miracles, mythes, cinéma : La vraie nature de Bernadette et The Butcher Boy (Kester Dyer, Université Concordia) 166
Transitions 171
Le mythe du miraculeux 174
L’identification au thaumaturge 178
Nouveaux signes du miraculeux 180
Genre et nation 189
Conclusion 193
Démons violoneux contre prêtres vociférants : espace musical et ­hégémonie morale dans les campagnes irlandaises et québécoises (Gearóid Ó hAllmhuráin, Université Concordia) 197
Ti-Jean et le diable 206
Junior Crehan se souvient 211
Victor-Lévy Beaulieu, James Joyce, les langues et le Québec hibernien (Marc Chevrier, Université du Québec à Montréal) 214
Introduction 214
La référence irlandaise dans les débats politiques québécois, sa disparition et sa renaissance littéraire 215
VLB et l’esprit dublinois de la langue 221
La structure de l’ouvrage 224
Les divers usages de l’Irlande 225
Entrer dans le passé irlandais pour écrire comme Joyce 225
La refondation mythologique 226
Une fondation historique 228
Un comparateur historique et anthropologique 230
Une réanimation de la thèse coloniale 231
Hiberniser, « enguirlander » le Québec et la langue française 232
Conclusion 234
Sauver le Québec, sauver l’Irlande : Jacques Ferron et l’effelquois atlantique (Jerry White, Université Dalhousie) 236
La période pré-rébellion : l’imaginaire irlandais au Québec, 1822-1837 (Mary Hslam, New York University) 252
Les malheurs de l’Irlande 254
L’analogie entre l’Irlande et le Canada de plus en plus problématique 264
L’ami du peuple : fidélité sans borne 270
Conclusion 274
POSTDACE • L’Irlande, les Irlandais et Nous (Éric Bédard, historien et professeur, TÉLUQ, Université du Québec) 277
L’inspiration 279
La menace 281
Le miroir… déformant 284
Présentation des auteurs 289
Table des matières 293