Corps en marge

Corps en marge : représentation, stéréotype et subversion dans la littérature francophone contemporaine comprend douze articles de fond qui interrogent l’enjeu du stéréotype en rapport avec la représentation littéraire du corps. Ainsi, ce volume collectif cherche à illustrer comment certains textes parviennent ou non à se déprendre du stéréotype. D’où la division en trois parties : Les discours identitaires autour du corps, Transformations corporelles et Le stéréotype en déplacement : perspectives féminines et masculines.
Dans le contexte de la mondialisation, il s’est avéré pertinent d’inclure dans ce collectif des articles d’auteurs provenant des diverses régions de la francophonie, soit de l’Amérique du Nord, de l’Europe et de l’Afrique. Par conséquent, ce livre s’enrichit d’une lecture extérieure à l’Occident. Ainsi, est-il possible d’observer comment, en dépit des divergences culturelles, la parole littéraire découvre le corps comme un lieu sexué. Qu’elles relèvent du stéréotype ou de sa subversion, les représentations du corps ne semblent pas se borner aux frontières du politique. Que ce soit dans les œuvres de Dany Laferrière, de Monique Proulx, de Nelly Arcan ou encore de Gil Courtemanche analysées dans ce volume, il n’y a de corps qui échappe à une représentation sexuée. Sans sexe, le corps demeure-t-il toujours un corps ?