La littérature franco-ontarienne

L’effervescence culturelle des années 1970 marque une transformation profonde dans les littératures de langue française produites en contexte minoritaire au Canada. En Nouvel Ontario, la fondation d'institutions littéraires et la prise de parole par des Franco-Ontariens ont instauré un climat propice à la création artistique.

La critique littéraire estime que la littérature franco-ontarienne contemporaine est née après 1973. Elle est marquée par les questions identitaires que balisent la condition linguistique minoritaire et l’espace francophone,  chez Patrice Desbiens, Jean Marc Dalpé, Daniel Poliquin et Michel Ouellette, par exemple. Puis, une esthétique axée sur l’intime caractérise les romans des années 1990 et 2000; la question identitaire cède alors la place aux thèmes de l’écriture, de l’amour et de la filiation, comme c'est le cas dans les oeuvres de Gabrielle Poulin, Marguerite Andersen et Andrée Christensen.

Plus récemment, la littérature franco-ontarienne s’est ouverte à l’autre et elle accueille maintenant des écrivains francophones d’adoption qui apportent un nouveau regard sur les enjeux identitaires et sur la langue, tels Melchior Mbonimpa, Didier Leclair et Blaise Ndala.

Pour découvrir la richesse et la diversité de la littérature franco-ontarienne, la Bibliothèque des Amériques vous propose les œuvres classiques de 12 auteurs majeurs de l’Ontario francophone.